Qu’est-ce que le tourisme responsable ?

Le développement durable fait référence au développement qui satisfait les besoins du présent, tout en s’assurant de répondre aux besoins des générations futures.

 Comprendre le tourisme responsable

Il existe plusieurs formes de tourisme durable. L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) identifie le tourisme durable ou tourisme responsable comme étant « le tourisme qui prend en compte les impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs ». Ce type de tourisme répond donc aussi aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement que des communautés d’accueil. Autrement dit, le tourisme responsable est une démarche volontaire du voyageur, car voyager responsable, c’est minimiser au mieux son impact sur l’environnement ainsi que sur le mode de vie local. Le tourisme durable est aussi une philosophie directement inspirée du développement durable. Il renferme à cet effet les formes de tourisme respectueuses de l’environnement et soucieuses du bien-être des populations hôtes.

 Les différentes formes de tourisme responsable

Le tourisme communautaire fait également partie du tourisme responsable. Il désigne le tourisme dans lequel l’accueil est entièrement géré par les populations locales. Vient ensuite le slow tourisme, lequel consiste à découvrir la destination choisie au rythme du touriste. Plus qu’une forme de tourisme, il s’agit d’un véritable mode de vie puisqu’il permet au visiteur de partir à la rencontre des populations locales et de sortir des sentiers battus. Il ne faut pas non plus oublier le tourisme équitable. C’est un concept directement inspiré du commerce équitable. L’intérêt de ce dernier réside dans le fait qu’il assure une rémunération plus juste des communautés locales. Vient enfin le tourisme participatif, dont l’objectif est de construire des relations entre les populations d’accueil et le voyageur. Une forme nouvelle de l’hospitalité donc puisque le visiteur participe activement à la vie locale.

 D’autres formes de tourisme responsable

Un autre type de tourisme responsable commence à percer : l’écotourisme. C’est une forme de tourisme qui respecte l’environnement et le bien-être des populations. Il se pratique, de manière exclusive, en milieu naturel, et doit constituer une source financière viable pour les communautés d’accueil. Le tourisme solidaire ne manque pas non plus à l’appel. Celui-ci permet la création d’un lien de solidarité entre le voyageur et les populations. La participation financière du voyageur est en effet réattribuée à des projets de développement locaux. Ce qui permet aux communautés locales de participer activement dans lesdits projets. Le saviez-vous ? Le tourisme solidaire a pour finalité l’amélioration des conditions de vie des autochtones. Quid de l’agrotourisme ? C’est du tourisme durable appliqué dans l’agriculture. Il s’effectue de plusieurs façons : hébergements en chambre d’hôtes, visite de la propriété, dégustation des produits du terroir et bien d’autres. Son but est en fait de faciliter la rencontre avec le producteur, pour pérenniser l’activité de celui-ci et l’aider à se diversifier. Une sorte de séjour éthique et durable donc, pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la localité, car le touriste transmet son savoir et aide au développement local.